Joedi-de-Josue-Tshilomba-2

Une fin du salon Osiane 2023 riche en émotions et sous un air de célébration des meilleures start-up du Bassin du Congo

[Digital Business Africa] –  Lorsqu’Eric Cabrillac, président du Jury de l’édition 2023 du challenge  StartUP BASSIN DU CONGO, monte sur scène pour l’annonce des résultats, c’est le suspense total auprès des équipes des dix start-up représentées dans la salle principale du Palais des Congrès de Brazzaville. Pour cette cérémonie de clôture de la septième édition du Salon international de la Tech et de l’Innovation de l’Afrique centrale (Osiane) ce 28 avril 2023, c’est le moment ultime. Les cœurs battent plus forts.

Ils étaient  237 à envoyer leur candidature en ligne pour ce challenge. Et le comité d’organisation de ce challenge piloté par Philippe Bouiti Viaudo, commissaire du village Viso et Managing Partner d’Obac Capital, précise que les candidatures venaient du Cameroun, du Gabon, de la RDC et du Congo.

« 35 start-up ont été sélectionnés sur la base de la présentation de leur dossier et ont été invitées à présenter leur projet devant le jury. 10 start-up ont été sélectionnés pour la finale et trois seront primées ce jour », a au préalable indiqué Philippe Bouiti Viaudo au public présent. Sans manquer de rappeler les récompenses des lauréats. De quoi raviver le suspense et les émotions des jeunes innovateurs présents.

Ce sera, rappele-t-il, un montant de 10 000 dollars Us pour le premier prix, 4 000 dollars pour le second et 1000 dollars pour le troisième prix. Plus encore, tous les trois lauréats participeront au grand Salon CES à Las Vegas. « L’an dernier les lauréats ont été accompagnés au salon Viva Tech. Cette année, les lauréats iront à Las Vegas pour le CES 2024 », a tenu à préciser Philippe Bouiti Viaudo.

Les 10 équipes finalistes sont donc tout-ouï, croisent les doigts, le regard fixé sur les lèvres d’Eric Cabrillac qui choisit de commencer par l’annonce du vainqueur du troisième prix.

Ce sera une start-up de la RD Congo : Joedi de  Josué  Tshilomba. C’est avec une immense joie qu’il monte sur le podium sous les applaudissements, chants et cris de la forte équipe de la RD Congo représentée. L’émotion est à son comble et il ne manque pas d’écraser une larme.

« C’est une entreprise montée en RDC dans la ville de Lubumbashi. Nous travaillons à la production de l’énergie via la technologie de stockage de la batterie en aluminium ion », dira-t-il au public. Il reçoit son chèque de 1000 dollars sous les ovations de la salle et de Dominique Migisha, le coordonnateur de l’Agence pour le développement du numérique de la RD Congo présent en salle.

Le deuxième prix revient à Holden Opolo Mbany de la startup gabonaise YUbile Technologie qui a présenté son projet Hosto. « Nous sommes spécialisés dans la conception et le développement des systèmes d’informations embarqués. Notre objectif est de sauver les vies via le numérique », dira Holden Opolo Mbany en guise de présentation succincte de sa solution. Chèque reçu, 4 000 dollars Us.

A l’annonce du premier prix, Eric Cabrillac précise tout d’abord que cela reviendra à la République du Congo. La salle explose de joie pendant une minute environ. Même le ministre des Postes et télécommunications, Léon Juste Ibombo, présent en salle est aux anges et n’arrête pas d’applaudir.

Et le nom du vainqueur du challenge est finalement prononcé. C’est Luvick Chinove Otoka Eyenguet, ingénieur en systèmes embarqués. Son projet Keba Na Gaz a séduit le jury. Cintré dans son costume, c’est avec le drapeau du Congo, son dispositif et un large sourire qu’il monte au podium recevoir son prix des mains du ministre des Postes et Télécommunications.

Pour présenter son projet au public il va déclarer : « Nous avons présenté le Keba Na Gaz qui est le tout premier détecteur de fuite de gaz africain à exister. C’est un produit fini. 100% congolais ».

uvick Otoka Eyenguet va empocher un chèque de 10 000 dollars et comme les deux autres lauréats va participer au salon CES 2024 à Las Vegas.

Le Gabon, la RDC et le Congo sont donc les principaux gagnants de ce challenge StartUP BASSIN DU CONGO. Occasion pour le ministre Léon Juste Ibombo qui présidait cette cérémonie de clôture de féliciter l’ensemble des participants et plus spécialement le vainqueur principal.

« Qu’il me soit permis, au nom de tous les acteurs ici représentés, et au nom du gouvernement de la République, de féliciter spécialement la startup qui vient de remporter le challenge startup Bassin du Congo 2023. Puisse son projet faire briller davantage l’Afrique, qui n’a pas le droit de rater cette 4ème révolution industrielle. Ce prix est bien une réponse donnée par la jeunesse à l’invite du Président de la République Chef de l’État, Son Excellence Monsieur Dénis SASSOU N’GUESSO qui affirme : je le cite “Il appartient à la jeunesse de s’impliquer dans le secteur de l’économie numérique promis à un bel avenir” fin de citation », a-t-il déclaré.

our Luc Missidimbazi, promoteur du Salon Osiane et président de l’Ong PRATIC, c’est un plaisir de voir la joie et l’extase sur les visages des jeunes lauréats. « Le 04 janvier 2024, nous aurons une belle délégation congolaise au CES à Las Vegas comme nous l’avons fait cette année en France à Viva Tech », a déclaré Luc Missidimbazi.

Osiane 2024 : le Numérique, accélérateur de performance

En ce qui concerne la 8e édition, celui qui est par ailleurs conseiller du Premier ministre congolais en matière des TIC, annonce que « l’édition 2024 du salon Osiane se tiendra du 23 au 26 avril 2024 à Brazzaville et aura pour thème ‘’le Numérique, accélérateur de performance’’. Nous aurons pour nom de l’édition, Kolonga. Nous avons eu du mal à satisfaire toutes les demandes cette année. Soyez ponctuels, venez réserver à temps ! Ce n’est pas de notre faute, parce que le lieu ne permet pas également de satisfaire à toutes les demandes. Plus tôt vous réservez, mieux on travaille ! », a-t-il lancé à l’endroit des partenaires et opérateurs qu’il n’a pas manqué de remercier.

Tout comme Luc Missidimbazi a vivement remercié l’ARPCE qui soutient tous les ans cet événement et le gouvernement du Congo sans qui, selon lui, ce salon n’aurait pas eu lieu. Quelques jours avant, dans sa première prise de parole en tant qu’intervenant à Osiane, il déclarait : « C’est une aventure qui se veut collective. L’ARPCE nous aide énormément. On a les ministères qui nous aident. Si on n’avait pas tous ces acteurs avec nous, il n’y aurait pas ce salon. Nous sommes un petit maillon de la chaîne. S’il n’y avait pas cet esprit de co-construction, il n’y aurait pas ce salon. L’objectif c’est d’ouvrir les portes. De faire que les gens se rencontrent et développent leurs activités », expliquait Luc Missidimbazi.

Source: https://www.digitalbusiness.africa/une-fin-du-salon-osiane-2023-riche-en-emotions-et-sous-un-air-de-celebration-des-meilleures-start-up-du-bassin-du-congo/

Tags: No tags

Leave A Comment

Your email address will not be published.