IMG_20240309_124009

Le salon international Osiane s’expose à Douala ce 11 mars 2024 avec son Roadshow

Après les rencontres des États-Unis et de la France, l’équipe du Salon Osiane prévoit un “roadshow” au Cameroun. Ce 11 mars 2024 à Douala dans les locaux d’ActivSpaces à Akwa (Immeuble Socar) à partir de 18h, l’équipe de l’ONG Pratic qui organise cet événement sera face aux acteurs camerounais du numérique et face aux startuppeurs. Et c’est Rose-Marie Odette Ovaga, commissaire générale du salon Osiane, qui va représenter ce salon international à Douala.

Le salon international Osiane s'expose à Douala ce 11 mars 2024 avec son Roadshow

Il s’agira pour l’équipe d’Osiane de présenter aux acteurs de l’écosystème camerounais du numérique les avantages d’une présence et d’une participation au salon Osiane.

Aux Startuppeurs, il sera présenté les conditions de participation au Challenge du Bassin du Congo organisé lors du salon Osiane.

Les vainqueurs de ce challenge sont habituellement invités au CES de Las Vegas l’année suivante. Ceci afin qu’ils découvrent d’autres facettes de l’innovation et de la nouveauté. “Je pense qu’ils ont les fondements, les bases d’un esprit entrepreneurial. Ces bases-là qui font partie des critères de ce qu’on recherche pour développer le mindset des jeunes et les élargir à des environnements plus modernes des technologies, des grandes industries. Cela va peut-être les aider à mieux répondre aux besoins d’une autre société et d’une autre population”, expliquait Luc Missidimbazi, président de l’ONG Pratic, à Digital Business Africa il y a quelques mois.

Le salon international Osiane s'expose à Douala ce 11 mars 2024 avec son Roadshow

Le roadshow de Douala permettra donc également de présenter et de présélectionner  au besoin les startuppeurs camerounais qui participeront au Challenge du Bassin du Congo.

A noter, en janvier 2024, les États-Unis ont été le théâtre de la première étape de cette tournée internationale Osiane, baptisée le « Roadshow ».

Tout récemment, les 04 et le 05 mars 2024, l’équipe d’Osiane donnait rendez-vous aux jeunes startups et entreprises Tech de la diaspora de Paris et de Berlin pour présenter Osiane et les opportunités du secteur du numérique dans la sous région.

Le salon international Osiane s'expose à Douala ce 11 mars 2024 avec son Roadshow

Il faut indiquer que la huitième édition du Salon international de la technologie et de l’innovation (Osiane) baptisée « Kolonga » se tiendra du 23 au 26 avril 2024 à Brazzaville sur le thème « Le numérique, accélérateur de performance ». Les conditions de participation sont disponibles sur le site web de l’événement www.osiane.cg.

Selon les explications de Luc Missidimbazi, président de Pratic (qui organise ce salon en collaboration avec l’ARPCE), et de Rose-Marie Odette Ovaga, commissaire générale de cette édition 2024, lors de cette édition, l’accent sera mis sur l’intelligence artificielle, la cybersécurité, les technologies immersives et les solutions hard et software.

Source : Digital Business Africa

IMG_0608-768x512

QU’EST-CE QUE OSIANE ?

Le salon numérique OSIANE est un événement majeur pour les professionnels du secteur des technologies de l’information et de la communication au Congo Brazzaville et dans la Sous-Région. Cette année, l’édition KUMISA s’est tenue du 25 au 28 Avril 2023 sous le thème « Innovons pour progresser ». Un thème qui reflète l’importance de l’innovation dans la transformation numérique de l’Afrique.

OSIANE est un lieu de rencontre pour les acteurs de l’industrie numérique. Cette année, l’événement a attiré un grand nombre de visiteurs, dont des experts en technologie, des entrepreneurs, des start-ups, des représentants du gouvernement, des universitaires, des étudiants et même des élèves du primaire qui ont pris part à cet évènement avec le concours de l’UNICEF. Les participants ont eu l’occasion d’échanger des idées, de partager des connaissances et de discuter des dernières tendances en matière de technologie.

LE THEME

Le thème de l’édition KUMISA « Innovons pour progresser » a été choisi pour mettre en avant l’importance de l’innovation dans le développement de l’Afrique. Les entreprises et les organisations qui ont participé à l’événement ont présenté leurs dernières innovations, telles que des applications mobiles, des solutions de paiement électronique, des plateformes d’e-commerce et des systèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement. Les visiteurs ont pu découvrir les dernières tendances en matière de technologie et comment elles peuvent être appliquées pour résoudre les problèmes actuels et futurs de l’Afrique.

LES ATELIERS ET LES TABLES RONDES

Osiane a également organisé des conférences et des tables rondes pour aborder des sujets tels que l’innovation, l’entrepreneuriat, la cybersécurité et la transformation numérique en Afrique. Les conférenciers invités étaient des experts en technologie, des entrepreneurs et des universitaires qui ont partagé leur expérience et leur expertise avec les participants.

LA FORMATION

L’édition KUMISA du salon numérique OSIANE a également mis en avant l’importance de la formation et de l’éducation en matière de technologie. Des ateliers de formation ont été organisés pour les étudiants et les professionnels pour les aider à développer leurs compétences en matière de technologie. Les ateliers ont couvert des sujets tels que la programmation, la conception de sites web, l’intelligence artificielle, la FINTECH et la cybersécurité.

CONCLUSION

En somme, l’édition KUMISA du salon numérique OSIANE a été un grand succès. Les participants ont eu l’occasion de découvrir les dernières tendances en matière de technologie, de partager des connaissances et de discuter des moyens d’innover pour progresser. L’événement a également souligné l’importance de la formation et de l’éducation en matière de technologie pour le développement futur de l’Afrique. OSIANE est un événement essentiel pour les professionnels du secteur des TIC en Afrique et continuera de jouer un rôle important dans la transformation numérique du continent.

Source: OSIANE 2023 - Silicone Connect

FB_IMG_16825076515832940_copy_810x540-696x464

OSIANE 2023 OUVRE SES PORTES

Le Salon OSIANE, initié chaque année depuis 2017 par l’association PRATIC, a toujours été une opportunité, un véritable outil stratégique permettant de réunir tous les acteurs de l’écosystème du numérique d’Afrique Centrale. L’édition 2023, baptisée KUMISSA, vise principalement à promouvoir toutes les initiatives technologiques et leurs usages concrets. Sous la houlette du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Anatole Collinet MAKOSSO, la 7ème édition du Salon International des Technologies de l’Information et de l’Innovation (OSIANE) a ouvert ses portes ce mardi 25 avril 2023 à Brazzaville. Ce nouveau rendez-vous qui réuni les Agences de Développement de l’Économie Numérique de l’Afrique Centrale, les Régulateurs de l’Afrique Centrale, les Opérateurs internet et des Télécoms, les acteurs de la Poste, les acteurs de l’économie Fintech Bassin du Congo, les décideurs, les startups et porteurs de projets, principaux usagers de la tech et de l’innovation, est consacré autour du thème « Innovons pour progresser ».

A l’ère du numérique, impulser une dynamique d’innovation dans cette zone géographique permet d’amorcer une révolution numérique et relever un challenge de taille, celle de la transformation numérique.

« L’édition KUMISSA sera portée dur les métiers des télécommunications, de l’internet, de la découverte des start-ups, de l’art numérique et sur les questions de gouvernance, de sécurité, de financements, de la technologie, de la cybersécurité, de l’identification, de la protection des usagers, de la gouvernance informatique, de la protection des données à caractère personnelle », a rappelé Luc MISSIDIMBAZI, promoteur dudit Salon OSIANE.

Le Salon OSIANE, a entre autres objectifs notamment de fédérer un grand nombre d’acteurs économiques de l’Afrique Centrale ; devenir la principale plateforme d’échanges entre l’offre et la demande technologique, en créant des opportunités d’affaires ; mettre en lumière les usages massifs et de qualité suscités par l’innovation technologique ; créer des écosystèmes africains autour des services et métiers impactés par le numérique ; renforcer le cadre d’échanges entre Gouvernements, institutions, les entreprises privés, les porteurs de projets et les ONG de l’Afrique Centrale ; promouvoir l’innovation et les startups à se développer par le biais des clusters ; accroître la notoriété du salon à l’international en réunissant les géants de la Tech.

Pour le Directeur Général de l’ARPCE, Louis-Marc SAKALA, OSIANE est plus qu’un engagement, une opportunité pour le Régulateur à transcender ces objectifs communs en action, en offrant un ensemble d’accompagnement, de conseil et d’appui multiformes pour permettre aux innovations engagées et en éclosion d’arriver rapidement à maturité. « De ce fait, il paraît nécessaire pour notre institution de soutenir l’innovation en façonnant la transformation digitale au travers des meilleures convergences, de sorte qu’elle profite à la société, en ne laissant personne de côté, mais aussi que des administrations ainsi que la législation de notre pays ne reste pas en arrière dans cette marche », a-t-il déclaré.

Pour Léon Juste IBOMBO, Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, le thème principal du Salon OSIANE, est une exigence des fondamentaux de l’économie numérique pour donner aux Technologies de l’information et de la communication les moyens de riposte éventuelle et proportionnée aux questions de développement inclusif de nos États.

« Puisse ce Salon international Osiane 2023 renforcer le cadre d’échanges entre les gouvernements, les institutions, les partenaraires multilatéraux, les entreprises privées, les porteurs de projets et susciter des opportunités d’affaires pour une Afrique décomplexée, innovatrice et résiliente en vue de sa transformation durable », a-t-il souhaité.

Après la cérémonie d’ouverture du Salon OSIANE, des échanges se sont poursuivis en panels et ateliers. Il s’agit, à titre d’exemple, du Panel Gouvernemental avec pour thème “ Comment rendre l’environnement régional sein et faire progresser l’innovation ” dont l’objectif est de dégager les leviers qui peuvent être mis en place, afin de rendre l’environnement de la sous-région sein et faire progresser l’innovation. Le Panel “ Comment promouvoir et encadrer l’innovation des plateformes numériques en Afrique”, Objectif : Circonscrire la place de l’Afrique dans le processus mondial d’innovation. Quelle place occupe l’Afrique? Le regard des décideurs face à l’innovation. Quel regard du point de vue technique, économique, social, juridique et culture, Formation en Afrique? Cas d’identification. La Conférence Fintech Afrique Central (Echange sur les enjeux, défis et perspectives liés au secteur de la FINTECH ; avec pour objectifs de mettre en valeur les différents produits et service des acteurs de la Fintech d’Afrique centrale autour des stands d’exposition ; de favoriser le réseautage entre acteur.Intervenants).

L’édition Kumissa, durant quatre (04) jours, se distinguera par son format et des espaces dédiés à différents secteurs d’activités comme des ateliers et conférences. L’ensemble donnant lieu à une métamorphose planétaire virtuelle, ayant pour objectifs de faciliter la compréhension de cet environnement, mettre en lumière les secteurs porteurs et vulgariser les concepts les plus utilisés. Ce Salon est structuré en forme de planète disposant de villages tels que : VISO : Village Start-up Osiane ; VIFO : Village Fintech Osiane ; VIGO : Village E-gov Osiane ; VITO : Village Tech Osiane ; VICO : Village Industrie Créatives et Culturelles Osiane.

Source: OSIANE 2023 OUVRE SES PORTES – PANORAMIK-ACTU

00075.MTS_.00_00_04_02.Still001-696x392

Osiane 2023 :  »Kumissa » annonce ses couleurs

La septième édition du salon international de la technologie et de l’innovation de l’Afrique Centrale et d’ailleurs Osiane 2023, baptisée ‘‘ Kumissa’’, se tiendra du 25 au 28 avril prochain à Brazzaville.

« Innovons pour progresser », est le thème central des activités  du Salon Osiane 2023, qui mettra une fois de plus les acteurs évoluant dans le secteur du numérique et des nouvelles technologies au-devant de la scène. Ce rendez-vous au cœur de la découverte des nouvelles avancées dans le secteur du numérique connaitra la participation de 200 exposants qui vont exposer et faire découvrir leur savoir-faire. Plusieurs délégations proviendront « de la France, la Belgique, de la République Démocratique du Congo, du Cameroun, du Gabon, de la République Centrafricaine, du Burundi et du Sénégal » a indiqué Splendide LENDONGO GAVET, directrice exécutive du salon Osiane 2023.

Au programme, des conférences, des formations, des masters class, des tours de table des talks et autres. Selon la directrice exécutive, trois challenges à savoir,  celui du Bassin du Congo, des start-up et de la meilleur administration publique seront la cerise sur le gâteau. Ce, en vue de valoriser les jeunes entrepreneurs, les entreprises et facilité l’accès aux outils technologiques.

Réservant à son public plus de surprise, les sous thèmes seront entre autres, l’intelligence artificielle, la cybersécurité, la musique en ligne, les jeux, la gastronomie, l’éducation, la santé, la finance, l’économie digitale.

Source: Osiane 2023 : »Kumissa » annonce ses couleurs – First Médiac (firstmediac.com)

OSI

BRAZZAVILLE ABRITERA LA 7ème ÉDITION DU SALON OSIANE

Du 25 au 29 avril 2023, Brazzaville abritera la 7ème édition du Salon international de la Tech et de l’Innovation de l’Afrique centrale (OSIANE), sur le thème « Innovons pour progresser ». A travers des conférences et des ateliers, cette édition va mettre en lumière les avancées du Congo et des autres pays d’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) et récompenser les meilleures innovations du Bassin du Congo.

Depuis sa création, OSIANE s’est imposé au fil des éditions comme une plateforme de networking et de propositions de solutions pour les acteurs de l’écosystème tech et innovation, auprès des pouvoirs publics et décideurs. Baptisée KUMISSA, cette 7ème édition s’annonce comme rendez-vous incontournable des acteurs des technologies de l’Information et de l’Innovation de l’Afrique Centrale et d’ailleurs, en offrant aux participants un large panel d’activités comme les Conférences, Ateliers, formations, Challenges, Expositions, Pitchs, …

Configurées en forme de planète, ces activités du salon seront organisées en forme de villages : Viso (village startup), Vito (village tech), etc. Pour cette année 2023, le comité d’organisation attend 130 exposants et environ 15 600 visiteurs. 

Pour ce nouveau rendez-vous, OSIANE réunira les Agences de Développement de l’Économie Numérique de l’Afrique Centrale, les Régulateurs de l’Afrique Centrale, les Opérateurs internet et des Télécoms, les acteurs de la Poste, les acteurs de l’économie Fintech Bassin du Congo, les décideurs, les startups et porteurs de projets, principaux usagers de la tech et de l’innovation pour :

  • Fédérer un grand nombre d’acteurs économiques de l’Afrique Centrale;
  • Devenir la principale plateforme d’échanges entre l’offre et la demande technologique, en créant des opportunités d’affaires ;
  • Mettre en lumière les usages massifs et de qualité suscités par l’innovation technologique ;
  • Créer des écosystèmes africains autour des services et métiers impactés par le numérique ;
  • Renforcer le cadre d’échanges entre les gouvernements, les institutions, les entreprises privés, les porteurs de projets et les ONG de l’Afrique Centrale ;
  • Promouvoir l’innovation et les startups à se développer par le biais des clusters ;
  • Accroître la notoriété du salon à l’international en réunissant les géants de la Tech

Ce salon est devenu au fil des années une référence dans le secteur des technologies de l’information et de la communication en Afrique Centrale.

Le développement du secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) constitue un axe majeur de la stratégie de diversification de l’économie congolaise, qui se veut être à l’avant-garde.

Pour votre gouverne, le salon OSIANE est une initiative de l’ONG Promotion, Réflexion, et Analyse sur les Techniques d’Information et de la Communication (PRATIC). Avec pour vision d’instaurer une culture du Numérique en favorisant l’usage des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, tout en facilitant la transformation numérique, PRATIC  est un acteur important qui participant considérablement au développement de l’Économie numérique en République du Congo.

Source: BRAZZAVILLE ABRITERA LA 7ème ÉDITION DU SALON OSIANE – LACONGOLAISE 242

Photo-CT

Congo Telecom participe à la 7e édition du salon OSIANE

Organisée sous le thème « Innovons pour progresser », la 7ème édition du Salon international de la Tech et de l’Innovation de l’Afrique centrale, OSIANE, s’est tenue du 25 au 29 avril 2023 au Palais des Congrès de Brazzaville, sous le haut patronage du Premier Ministre, Chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso. Partenaire de cette grand-messe continentale des nouvelles technologies et du numérique depuis sa première édition, Congo Telecom n’a pas dérogé à la règle cette année en accompagnant techniquement le comité d’organisation et en participant activement à plusieurs activités dudit salon.

La participation de l’opérateur historique à cette 7e édition a été marquée par l’intervention du Directeur Général de Congo Telecom Yves CASTANOU, au village Start-up OSIANE (VISO).

Au cours de cette rencontre, Yves CASTANOU a souligné l’importance de l’innovation, de la créativité et de la persévérance dans le monde des affaires. Il a également encouragé les jeunes entrepreneurs à se fixer des objectifs ambitieux et à travailler dur pour les atteindre. « J’ai été honoré de partager mon expérience avec les jeunes entrepreneurs, étudiants, leaders des communautés web et tous les passionnés du numérique présents. » A-t-il déclaré. Hervé Ahouangonou, Directeur Général Adjoint technique chargé de l’exploitation a également intervenu lors d’un panel sur les infrastructures et la connectivité. Outre ces brillantes interventions, Congo Telecom a également contribué à l’initiation des jeunes au monde professionnel grâce à des sessions de formation professionnelle sur les métiers de la fibre optique ainsi que sur la gestion de leur e-réputation.

Pour Congo Telecom, le salon OSIANE est une occasion de promouvoir les technologies numériques au Congo et de mettre en lumière toutes les actions prises par l’opérateur historique, pour accompagner la transition digitale des entreprises. « Congo Telecom encourage vivement ce salon. Nous sommes heureux d’être partenaires de cette belle initiative qui nous permet d’encourager les start-uppeurs, les entreprises, les investisseurs étrangers souhaitant investir dans le domaine du numérique au Congo » a déclaré Serge D’Oliveira, Directeur Commercial et Marketing de Congo Telecom.

Source: https://www.congotelecom.cg/?page=news-single&p_id=36&p=Congo%20Telecom%20participe%20%C3%A0%20la%207e%20%C3%A9dition%20du%20salon%C2%A0OSIANE

PHOTO-DE-FAMILLE-OSIANE-e1651085640501

Congo : lancement à Brazzaville du Salon International des Technologies de l’Information et de l’Innovation (OSIANE) 

Du 26 au 29 avril, Brazzaville a été la capitale du numérique en Afrique, avec la tenue de la Sixième édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane). Il a réuni des décideurs, des dirigeants, des chefs d’entreprises, des entrepreneurs, des porteurs de projets, des acteurs du secteur public et privé, des banquiers, des universitaires, des champions des solutions numériques et des membres des gouvernements. Au cours de ce rendez-vous digital et présentiel, les réflexions et les échanges ont porté sur les défis et les opportunités de la révolution numérique, ainsi que sur la transformation digitale en Afrique.   

(Cio Mag) – Placée sous le thème : « Engageons-nous pour les transformations durables », cette édition était riche en évènements. Elle a débuté par une session inaugurale, au cours de laquelle les autorités congolaises sont revenues sur leurs engagements dans la transformation durable, pour favoriser une économie forte, diversifiée et résiliente. Parmi ses engagements, figure la modernisation des structures étatiques et du cadre juridique, avec, à la clé, la mise en place du Centre africain de recherche en intelligence artificielle (CARIA). « Ce centre est un véritable catalyseur de croissance dans l’atteinte des Objectifs pour le développement durable ; il est ouvert à la jeunesse africaine et aux chercheurs, pour mener et diffuser des travaux de recherche (…) Sous le feu de la dynamique du secteur du numérique, le gouvernement congolais a conçu un arsenal juridique pour mieux l’encadrer, afin d’inciter les jeunes et les entrepreneurs à s’y insérer », a assuré Léon Juste Ibombo, ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique    

Partage d’expériences  

Le salon Osiane a aussi fourni un cadre d’échanges et de réseautage. Il a permis aux participants d’assister à des conférences, des tables rondes, des formations, des expositions et des panels de haut niveau. Cela a été le cas, par exemple, de la conférence qui a permis aux ministres de l’Économie numérique du Gabon, du Burundi, de la République démocratique du Congo et du Congo, ainsi qu’aux cadres d’institutions internationales, de présenter les politiques et les programmes mis en place par leurs gouvernements et leurs structures, dans le cadre de la transformation numérique. A titre illustratif, Léocadie Ndacayisaba, ministre de la Communication des technologies de l’information du Burundi, a présenté les actions menées par son pays dans la réduction de la fracture numérique, entre les populations vivant dans des zones enclavées et celles vivant dans des zones urbaines. Il s’agit de la mise en place d’un projet de connectivité adopté au sein du parlement burundais, ainsi que de plateformes pour la communication et l’introduction des cours sur les TIC, dans les écoles primaires.  

Dans le même ordre d’idée, la conférence intitulée « L’Afrique innovatrice et résiliente pour une transformation durable de l’écosystème » a fait une projection sur l’avenir du continent, en s’appuyant sur la technologie. Elle a été modérée par Mohamadou Diallo, Directeur général de CIO Mag. Les conférenciers, constitués des décideurs du secteur, ont encouragé « les jeunes et les dirigeants africains à prendre conscience des énormes opportunités dont regorge le secteur du numérique en Afrique. » « Le continent a une population jeune, en plus d’être « leader des FinTech au monde », a rappelé Djibo Diarra, Directeur stratégie de la FinTech Ecobank.   

Le développement durable de l’Afrique centrale a aussi été au menu de ces assises. Lors de la conférence sous le thème : « Numérisation et intégration sous-régionale de la poste, comme vecteur de développement économique et durable de l’Afrique centrale », les acteurs du secteur postal de la sous-région ont relevé la nécessité de la création d’une plateforme de mutualisation des efforts, afin de faciliter la création collective des services innovants d’intérêt public, en Afrique centrale.

Mise en lumière des entrepreneurs  

Cette sixième édition a constitué un espace de soutien pour les entrepreneurs d’Afrique. Ces derniers ont été mis en avant par le « Village start-up Osiane », un cadre d’exposition visant à offrir aux entreprises, aux jeunes porteurs de projets et aux investisseurs, un espace de réseautage, d’expression et d’échange, afin de saisir l’opportunité de participer à l’événement mondial Vivatech, à Paris, en France. « La particularité de ce village, c’est de permettre aux jeunes de pouvoir décrocher leurs premiers marchés. L’autre particularité est le challenge, qui leur permettra de mettre en lumière le talent congolais et qui va aussi s’exporter à Paris, en juin. Le but est de créer des plateformes, qui vont permettre à toutes les structures de travailler ensemble, afin de rentrer dans un monde purement économique et d’être productif », a expliqué Luc Missidimbazi, Président de Pratic et Promoteur du Salon Osiane.  

Parmi les start-up présentes à ces assises, figuraient notamment celles œuvrant dans le digital, l’artisanat et les médias. Ainsi, durant 4 jours, 40 jeunes ont présenté leurs technologies à travers des pitchs de quelques minutes, devant le public. A l’issue de ces assises, seuls 4 start-up ont été primées. Il s’agit de « Home Tech », « Green Tech Africa », « Tinda » et « Noki Noki », qui ont proposé des solutions sortant de l’ordinaire. « Nous avons mis en place un projet de couveuse, conçue à base des produits recyclés, pour faciliter la tâche aux agriculteurs et aux éleveurs qui vivent dans les zones enclavées du pays. Nous sommes donc fiers d’être ambassadeur d’Osiane », s’est réjoui Eloriam Mikomo, co-fondateur de « Home Tech ».   

Depuis 2017, l’association Pratic organise le Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane). Cette sixième édition a été clôturée par une note de satisfaction, en raison de la diversité des thématiques abordées et de la hausse des visites, évaluées à près de 12 000, sur les 4 salons. Désormais, le curseur des organisateurs est placé sur la septième édition, prévue à Brazzaville, en avril 2023, autour du thème « Innovons pour progresser ». 

Source: Congo : lancement à Brazzaville du Salon International des Technologies de l’Information et de l’Innovation (OSIANE)  – CIOMAG (cio-mag.com)

Photo-makers-Osiane

Osiane 2022 : les acteurs de l’économie numérique en Afrique pensent développement durable

La sixième édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation qu’abrite le Congo se déroule du 26 au 30 avril.  L’idée est d’établir de bonnes perspectives pour l’Afrique, en évoquant plusieurs thèmes ayant trait au numérique, notamment l’avenir durable. 

A force de réunir chaque année des centaines d’acteurs du numérique en Afrique au Congo, le Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane) s’impose comme l’un des plus grands rendez-vous d’échanges sur le numérique en Afrique. Pour la sixième édition du salon, en cours depuis le 26 avril à Brazzaville au Congo, c’est sur le thème « Engageons-nous pour les transformations durables », que l’Organisation non gouvernementale Pratic, avec l’appui de l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE) a mobilisé et réuni des acteurs africains du numérique, des chefs d’entreprise, des jeunes startups ainsi que des responsables politiques, en présentiel et en visioconférence. Les ministres de l’Économie numérique du Gabon, du Burundi et de la République démocratique du Congo se sont joints à leur homologue congolais, Léon Juste Ibombo, pour partager leurs vues sur l’innovation technologique, les défis et les opportunités, tout en projetant l’avenir du numérique en Afrique centrale. Un avenir qui devra bien évidemment prendre en compte l’aspect durable du numérique en Afrique centrale. Pour ce faire, les jeunes utilisateurs, notamment congolais, ont été invités à enrichir le contenu numérique et à s’engager en faveur de la transformation digitale en lien avec le respect des normes environnementales. Les domaines censés contribuer à la transformation digitale sont principalement l’écologie, l’énergie, le numérique culturel et agricole. “L’innovation aujourd’hui repose sur la technologie et la technologie repose sur le numérique électronique”, a rappelé l’un des intervenants, l’ex-Premier ministre malien, Cheik Modibo Diarra.

Partenariats et formations

L’objectif du salon international des technologies de Brazzaville est de permettre aux startups de développer des partenariats avec les grandes entreprises. Le ministre Léon Juste Ibombo a réitéré l’engagement du Congo à renforcer le cadre juridique, à moderniser les structures étatiques et à améliorer la formation qualifiante à travers, par exemple, le Centre africain de recherche en intelligence artificielle (Caria). « Ce centre est un véritable catalyseur de croissance dans l’atteinte des objectifs pour le développement durable ; il est ouvert à la jeunesse africaine et aux chercheurs, pour mener et diffuser des travaux de recherche (…) Sous le feu de la dynamique du secteur du numérique, le gouvernement congolais a conçu un arsenal juridique pour mieux l’encadrer afin d’inciter les jeunes et entrepreneurs à s’y insérer », a assuré Léon Juste Ibombo.

Cette sixième édition, qui s’articule autour d’axes que sont les conférences, les ateliers, les formations et les expositions, s’enrichit de programmes innovants et factuels tels que le « Village startups Osiane », qui veut mettre en contact les startups et les grandes entreprises afin de bâtir des clusters durables. L’objectif est d’offrir aux entreprises, jeunes porteurs de projets et investisseurs un espace de réseautage, un lieu d’expression et d’échanges.

Source: https://makers.africa/osiane-2022-les-acteurs-de-leconomie-numerique-en-afrique-pensent-developpement-durable/

osiane_fileminimizer

Technologies : Osiane fait du Congo la capitale africaine du numérique

La rencontre des experts et des parties prenantes du développement de l’innovation et du numérique de l’Afrique centrale, qui ouvre sa sixième édition le 26 avril à Brazzaville sur le thème « Engageons-nous pour les transformations durables », attend plus de trois cents participants, décideurs, dirigeants, chefs d’entreprises, entrepreneurs venus d’Afrique et d’ailleurs.

Organisé par l’organisation non gouvernementale Pratic, avec l’appui de l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE), le Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane) impulse une dynamique nouvelle en Afrique centrale, en favorisant les interactions entre les différents acteurs aptes à mener la réflexion sur les défis, les opportunités et les bonnes pratiques engendrées par la révolution numérique et la transformation digitale.

La sixième édition s’articule autour de six importants axes et s’est accrochée à un ensemble de partenaires stratégiques pour implémenter son programme riche en contenu. Comme lors des précédentes éditions pour lesquelles un bilan positif est dressé par la coordonnatrice générale d’Osiane 2022, Splendide Lendongo, cette année l’architecture faite de conférences, tables rondes, ateliers, formations, expositions, s’enrichit de programmes innovants et factuels.

Des axes de réflexion de premier plan 

Sur la liste des activités majeures à retenir, Luc Missidimbazi, président de Pratic, dévoile en premier le « Village start-up Osiane » qui voudrait concilier les start-up et les grandes entreprises, afin de bâtir des clusters durables. L’objectif est d’offrir aux entreprises, jeunes porteurs de projets et investisseurs un espace de réseautage, un lieu d’expression, d’échange et de saisir l’opportunité de participer à l’événement mondial Vivatech, à Paris, en France. Cette initiative offre une opportunité aux start-up congolaises et est soutenue par Obac, un cabinet de conseils stratégiques et financiers spécialisé sur l’Afrique centrale et à vocation de banque d’affaires, dirigé par le Congolais Philippe Bouiti Viaudo.

Osiane 2022 organisera une conférence postale de l’Afrique. Le forum se tiendra sous la houlette de l’ARPC et se donne comme défi de participer à l’accélération de la transformation du secteur postal par la diversification des services numériques. « L’objectif du forum est de créer une plateforme des acteurs des services postaux, afin de faciliter la création collective des services innovants d’intérêt public et d’obtenir des institutions », souligne Luc Missidimbazi.

Un autre axe majeur de cette édition est la tenue à Brazzaville d’une conférence des directeurs et responsables des systèmes informatiques de l’Afrique centrale. Sur le thème « Le DRSI au cœur de la transformation numérique des entreprises à l’ère de la civilisation techniquement soutenable », ce rendez-vous vise à renforcer le rôle des DRSI dans les entreprises privées et publiques, ainsi que les institutions, en donnant un espace d’échange et en tirant le meilleur parti des innovations en informatique.

Dans le prolongement des Partenariats publics-privés (PPP) des télécommunications et numériques entamés depuis les précédentes éditions, Osiane 2022 a prévu une conférence sur comment adapter le meilleur PPP pour le numérique, avec comme objectif d’apporter une meilleure connaissance des aspects juridiques, réglementaires, techniques et financiers pour identifier les facteurs de succès afin d’établir des infrastructures durables.

Vitrine manifeste et pont d’affaires

Si l’exposition au travers des stands marque, par ailleurs, une autre vitrine de technologies innovantes  inspirées par des mutations digitales de l’heure et de demain, le salon laisse une place de choix à une série de speechs motivateurs et inspirants de professionnels, influenceurs, entrepreneurs, décideurs pour stimuler les jeunes et professionnels présents.

A la clé : pitch de leaders d’écosystèmes de différents pays d’Afrique, partage d’expériences sur leurs écosystèmes numérique et d’innovation respectifs, rencontres privées d’affaires et de networking pour échanger avec de potentiels partenaires, clients, investisseurs, et formations ou ateliers d’innovation permettant d’acquérir ou développer ses compétences sur les technologies de demain.

Des acteurs de haut niveau et des partenariats stratégiques

C’est dans l’élan de promouvoir davantage les acteurs et leurs innovations, mais surtout de rechercher de meilleures convergences autour de ces technologies transversales, que se situe l’engagement du salon à soutenir les réflexions qui vont jaillir sur la manière dont la sous-région d’Afrique centrale doit repenser ses transformations durables.

Des représentants et acteurs de plusieurs pays, des institutions internationales d’envergure, un programme éclectique, Osiane 2022 que soutient une fois de plus  le gouvernement congolais annonce un zeste d’innovation à la hauteur des attentes.

Le salon s’est accordé le soutien  des institutions internationales comme Afrinic, Internet society, le Programme des Nations unies pour le développement, mais également des entreprises du secteur des télécommunications à l’instar de Group vivendi Africa, Congo Télécom, Burotop Iris, MTN, SAP et Oracle. Grâce à l’appui de l’ARPCE qui en est le partenaire de premier plan, Osiane est organisé tous les ans depuis 2017 par l’organisation Pratic.

Source: Technologies : Osiane fait du Congo la capitale africaine du numérique | adiac-congo.com : toute l’actualité du Bassin du Congo

Forum sur le Peering en Afrique Centrale Chez OSIANE 2021

Vers un Internet de haute qualité en Afrique Centrale

Pour la deuxième année consécutive, le Forum sur le Peering en Afrique Centrale (FPAC), en Anglais, Central Africa Peering Forum (CAPF) a réuni des experts de l’écosystème du Peering de la sous-région et d’ailleurs.

Organisé par la communauté du Peering en Afrique centrale, avec l’appui de l’Internet Society, l’évènement a porté sur la protection des données, la création et la distribution de contenu Internet et comment créer et maintenir des communautés techniques. L’événement a abouti à des recommandations concrètes pour une infrastructure Internet plus stable et plus sécurisée en Afrique centrale.

Cette année, l’événement virtuel s’est tenu dans le cadre du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (OSIANE 2021) organisé par l’organisation non gouvernementale (ONG) PRATIC (Promotion, Réflexion et Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication).

Les intervenant(e)s 
  • Alain Aina, WACREN
  • Gael Hernandez, Packet Clearing House (PCH)
  • Eddy Kayihura, African Network Information Centre (AFRINIC)
  • Thys Kazad, Facebook
  • Ghislain Nkeramugaba, Internet Society
Moderateurs
  • Ghislain Nkeramugaba, Internet Society
  • Olivier Leloustre, Cameroon Internet Exchange Point (CAMIX)
A propos du salon OSIANE

OSIANE est une plateforme d’échanges, de réflexion et d’expositions sur les bonnes pratiques du numérique et de l’innovation. Ce Salon est devenu au fil du temps un cadre dédié aux acteurs du numérique et de référence pour la sous-région Afrique centrale. Il permet aux divers acteurs de l‘écosystème des technologies de l’information de l’Afrique Centrale, de se rassembler et de proposer des réponses novatrices aux besoins manifestées par les utilisateurs.

Depuis 5 ans, le Salon a permis à des gouvernements, des institutions internationales, des entreprises publiques et privées, des centres de recherches et universitaires, des personnalités et la société civile de mettre au cœur du développement de l’Afrique Centrale un meilleur usage des technologies de l’information et une promotion des solutions innovantes. En plus d’être un cadre dédié aux acteurs du secteur, OSIANE est un lieu d’échanges, de découverte, de formations et d’affaires pour l’ensemble des utilisateurs, professionnels et autres. www.osiane.cg

A propos du Forum sur le Peering en Afrique Centrale (FPAC)

Initié par OSIANE et l’Internet Society, le Forum sur le Peering en Afrique Centrale (FPAC) est un événement dédié à encourager la sensibilisation, la collaboration et le partage d’expériences afin de favoriser l’évolution de l’écosystème de Peering et d’interconnexion de la sous-région de l’Afrique centrale.

Lors de l’édition 2020 qui s’est tenu en virtuel, l’évènement avait attiré une cinquantaine de participants venant des pays francophones. Cette année, l’événement espère attirer encore plus de participants de différents pays.

Source: Forum sur le Peering en Afrique Centrale Chez OSIANE 2021 – Internet Society